L'affaire des colonnes de Buren Une association…

Forum d’entraide
Collaboratif et gratuit
Nous sommes 8412 membres aujourd’hui

Langue source

Langue cible (même langue si besoin d'une relecture)


  • Français Italiano Wikipedia

    Francesca
    L'affaire des colonnes de Buren Une association des amis du patrimoine qui compte Claude Lévi-Strauss, Jacques Soustelle, Henri Troyat, Michel Déon écrit au président de la République pour protéger…
    Source de l'extrait : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Deux_Plateaux
    Domaines : Fontaine dans le 1er arrondissement de Paris, Monument parisien, Palais-Royal, Œuvre d'art contemporain, Œuvre d'art du 1er arrondissement de Paris

    13/04/2017 17:32

Extrait à traduire

L'affaire des colonnes de Buren

Une association des amis du patrimoine qui compte Claude Lévi-Strauss, Jacques Soustelle, Henri Troyat, Michel Déon écrit au président de la République pour protéger la beauté du site. Bernard-Henri Lévy défend au contraire le projet de Daniel Buren.

Le projet, achevé en 1986, provoque en effet de nombreuses polémiques à tout niveau, en particulier médiatiques, avec la publication de près de 225 articles dans 45 journaux ou revues, le journal Le Figaro étant en première ligne, titrant une « moderne bataille d'Hernani » le 15 mai 19869. Il a fait l'objet de plusieurs questions lors des séances au Parlement, de nombreux recours en justice, de la création d'associations de défense et de quelques pétitions (dont celle, négative, des membres du Conseil d'État en janvier 1986 et celle, positive, émanant du milieu artistique, en avril 1986).

Ainsi, le 15 janvier 1986, quatre habitants d'immeubles riverains du Palais-Royal et la société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France saisissent le tribunal de Paris pour faire arrêter les travaux. Le 28 janvier 1986, des agents de la Ville de Paris dressent un procès-verbal de contravention aux règles imposant une déclaration préalable pour l'ouverture du chantier. Le 29 janvier 1986, Jacques Chirac, alors maire de Paris transmet ce procès-verbal au procureur de la République. Il demande à ce dernier d'engager des poursuites contre le conservateur régional des Monuments historiques et l'architecte en chef des Bâtiments civils et des palais nationaux.

Traduction proposée

  • Il caso delle colonne di Buren

    Un’associazione degli amici del patrimonio tra cui Claud Lévi-Strauss, Jacques Soustelle, Henri Troyat, Michel Déon, ha scritto al Presidente della Repubblica per proteggere la bellezza del sito. Lévy, invece, difende il progetto di Buren.

    Il progetto, terminato nel 1986, ha provocato in effetti numerose polemiche a tutti i livelli, soprattutto mediatiche, con la pubblicazione di circa 225 articoli su 45 giornali o riviste. Le Figaro era in prima linea, intitolando “moderna battaglia di Hernani” il 15 maggio 1986. E’ stato oggetto di numerose domande durante le sedute in Parlamento, numerosi ricorsi in giustizia, creazione di associazioni di difesa e alcune petizioni (tra cui quella, negativa, dei membri del Consiglio di Stato nel gennaio 1986 e quella, positiva, dai gruppi artistici nel 1986).

    Così, il 15 gennaio 1986, quattro abitanti degli immobili che costeggiano il Palais-Royal e la società per la protezione dei paesaggi e dell’estetica della Francia, si rivolgono al tribunale di Parigi per bloccare i lavori. Il 28 gennaio 1986, alcuni agenti della città di Parigi stilano un processo verbale di contravvenzione alla regole imponendo una dichiarazione per l’apertura del cantiere. Il 29 gennaio 1986, Chirac, allora sindaco di Parigi, trasmette tale processo verbale al procuratore della Repubblica, a cui chiede di mettere in atto dei procedimenti contro il conservatore regionale dei Monumenti storici e il capo architetto delle Costruzioni civili e sei palazzi nazionali.
    1 Qlikes
    13/04/2017 17:46
Enregistré

Licence CC-By-SA
La traduction sera préservée dans son intégralité sur le site translat.me. Sur Wikipedia, la traduction pourra être éditée et éventuellement modifiée.

annuler