Les deux plateaux - L'oeuvre La façon dont sont…

Forum d’entraide
Collaboratif et gratuit
Nous sommes 8710 membres aujourd’hui

Langue source

Langue cible (même langue si besoin d'une relecture)


  • Français Italiano Wikipedia

    Francesca
    Les deux plateaux - L'oeuvre La façon dont sont disposées les colonnes forme une sorte de damier : peut-être est-ce une référence au jeu. Elles sont toutes alignées : là encore, une référence…
    Source de l'extrait : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Deux_Plateaux
    Domaines : Fontaine dans le 1er arrondissement de Paris, Monument parisien, Palais-Royal, Œuvre d'art contemporain, Œuvre d'art du 1er arrondissement de Paris

    10/04/2017 18:01

Extrait à traduire

Les deux plateaux - L'oeuvre
La façon dont sont disposées les colonnes forme une sorte de damier : peut-être est-ce une référence au jeu. Elles sont toutes alignées : là encore, une référence à l'architecture antique du lieu. Les colonnes sont dans des tranchées en référence à l'histoire du lieu, qui fut auparavant, en 1899, transformé en une usine électrique semi-enterrée et dans le but de révéler le sous-sol.

L'aménagement des Deux Plateaux est réglé selon plusieurs axes : la distribution des colonnes de la galerie d'Orléans détermine le traçage au sol (le quadrillage du sol de 319 cm de côté, matérialisé dans le sens perpendiculaire à la galerie, correspond à l'entraxe des colonnes de 319 cm) ; la circonférence et l'entraxe des colonnes du Palais-Royal décident de la hauteur et de l'espacement des cylindres ; la répétition des bandes et des cylindres établit une unité et une structuration de ce vaste ensemble par des correspondances rythmiques ; la volonté de placer le promeneur dans une position intermédiaire entre deux plateaux, promettant de la sorte une lecture plurielle du lieu.

L'œuvre est conçue comme un ouvrage en deux plans : le premier « plateau » au niveau de la cour est formé par les sommets alignés des colonnes implantées dans l’espace central ; le second « plateau » en sous-sol est constitué de trois tranchées creusées dans lesquelles des colonnes de hauteur égale ont été placées. Leur enfoncement progressif montre la pente du sous-sol sur lequel circule à l'origine un plan d'eau reflétant visuellement et de façon sonore le niveau supérieur. Sous cette construction, on entend l'eau qui coule : Buren donne ainsi une autre perception du lieu, une perception sensitive. Les deux plateaux changent de physionomie la nuit grâce à l'éclairage : à l'intersection de chaque bande du maillage est installé un clou luminescent rouge ou vert. Les tranchées sont illuminées par des diodes bleues placées sous la grille.

Traduction proposée

  • L’opera
    Il modo in cui sono disposte le colonne ricorda la dama: si tratta forse di un riferimento al gioco. Sono tutte allineate, altro riferimento all’architettura antica del luogo. Le colonne sono disposte in settori in riferimento alla storia del luogo, che nel 1899 fu trasformato in fabbrica elettrica semi-interrata con l’obiettivo di rivelare il sottosuolo.

    L’organizzazione dei Deux Plateaux è regolata secondo diversi assi: la distribuzione delle colonne della galleria d’Orléans determina il tracciato al suolo (la suddivisione a scacchiera di 319 cm di lato, strutturata in perpendicolare alla galleria, corrisponde all’interasse delle colonne di 319 cm); la circonferenza e l’interasse delle colonne del Palais Royal decidono l’altezza e la sistemazione dei cilindri; la ripetizione delle bande e dei cilindri stabilisce l'unità e la struttura di questo vasto insieme attraverso corrispondenze ritmiche; la volontà di sistemare la passeggiata in una posizione intermediaria tra due palchi, dà vita a una doppia lettura del luogo.

    L’opera è concepita a due livelli: il primo “palco” a livello del cortile è formato da vertici allineati di colonne impiantate nello spazio centrale; il secondo palco nel sottosuolo è costituito da tre segmenti scavati dove sono state sistemate colonne di uguali altezze. La loro sistemazione progressiva mostra la pendenza del sottosuolo sopra il quale circolava in origine un piano d’acqua che riflette visivamente e sonoramente il livello superiore. Sotto questa costruzione si sente l’acqua che scorre: Buren dà così un’altra percezione del luogo, sensitiva. I due palchi cambiano fisionomia di notte grazie all’illuminazione: all’intersezione di ogni settore è installato un bottone luminescente giallo o verde. Le corsie sono illuminate da diodi blu sistemati sotto la griglia.
    1 Qlikes
    10/04/2017 18:38
Enregistré

Licence CC-By-SA
La traduction sera préservée dans son intégralité sur le site translat.me. Sur Wikipedia, la traduction pourra être éditée et éventuellement modifiée.

annuler