Marc Weitzmann Il revient sur la banlieue dans son…

Forum d’entraide
Collaboratif et gratuit
Nous sommes 8710 membres aujourd’hui

Langue source

Langue cible (même langue si besoin d'une relecture)


  • Français Italiano Wikipedia

    Francesca
    Marc Weitzmann Il revient sur la banlieue dans son nouveau livre, Quand j'étais normal (Paris, Grasset, 2010) ce qui aurait pu s'appeler, selon Yasmina Reza, « Une histoire de paranoïa ".…
    Source de l'extrait : https://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Weitzmann
    Domaines : Antisémitisme en France, Auteur d'autofiction, Collaborateur des Inrockuptibles, Critique littéraire français, Essayiste français du XXIe siècle, Journaliste français du XXIe siècle, Journaliste français du XXe siècle, Naissance en février 1959, Naissance à Paris, Traducteur depuis l'anglais vers le français, Écrivain français du XXIe siècle, Écrivain français du XXe siècle

    06/04/2017 17:43

Extrait à traduire

Marc Weitzmann

Il revient sur la banlieue dans son nouveau livre, Quand j'étais normal (Paris, Grasset, 2010) ce qui aurait pu s'appeler, selon Yasmina Reza, « Une histoire de paranoïa ".

En août 2013, Marc Weitzmann publie Une matière inflammable où il utilise comme toile de fond l'Affaire DSK. Le roman est une peinture corrosive du pouvoir et de ses abus.

Polémiques

Plusieurs polémiques jalonnent la trajectoire de Marc Weitzmann. La première, concernant sa famille, l'a opposé à son cousin Serge Doubrovsky, auteur du Livre brisé, au moment de la sortie en 1997 de Chaos, roman qui détournait les codes de l'autofiction.

Une autre polémique surgit au printemps 2000, après la parution d'un article de Marc Weitzmann contre Renaud Camus dans Les Inrockuptibles. Ses accusations d'antisémitisme contre Camus lancent ce que de nombreux medias ont repris sous le nom de l'« affaire Renaud Camus ».

À l'automne 2000, Mariage mixte (Paris, Stock, 2000), adapté de l'affaire criminelle Turquin, a connu un succès de scandale. Philippe Sollers a défendu le texte, y voyant « un roman sur la folie qu'il y a à chercher la raison dans la folie ».

En septembre 2001, la publication en une du Monde d'un article intitulé « Houellebecq, aspects de la France », portant sur les mutations du paysage littéraire français, le met en porte-à-faux avec la rédaction des Inrockuptibles. Il quitte alors la rédaction en chef de la rubrique littéraire.

Durant la campagne électorale de 2007, Marc Weitzmann est rangé par Libération et Le Nouvel Observateur parmi les intellectuels soutenant Nicolas Sarkozy. Il dit être d'accord sur certains thèmes portés par le candidat UMP, comme « la méritocratie ».

En février 2010, il intervient dans Libération à propos de la polémique opposant Claude Lanzmann et Yannick Haenel autour de Jan Karski.

Traduction proposée

  • Marc Weitzmann

    Riprende il tema della periferia nel suo ultimo libro, Quando ero normale (Grasset, 2010), che si sarebbe potuto chiamare secondo Yasmina Reza “Una storia di paranoia”.

    Nell’agosto 2013 M. W. pubblica Una materia infiammabile dove utilizza come argomento di fondo L’affare DSK. Il romanzo è un affresco corrosivo del potere e degli abusi.

    Polemiche

    Molte polemiche caratterizzano il percorso di MW. La prima, sulla sua famiglia, l’ha opposto al cugino Serge Doubrovsky, autore del Livre brisé, quando è uscito Chaos nel 1997, romanzo che rovescia i codici dell’autofiction.

    Un’altra polemica è nata nella primavera del 2000, dopo l’uscita di un articolo di MW contro Renaud Camus in Les Inrockuptibles. Le accuse contro Camus di antisemitismo danno il via a quello che i media chiamano “la questione Renaud Camus”.

    Nell’autunno 2001, la pubblicazione in prima pagina su Le Monde di un articolo intitolato “Houellebecq, aspetti della Francia” sui cambiamenti del paesaggio letterario francese, lo mettono in contrasto con la redazione di Les Inrockuptibles. Lascia allora il ruolo di caporedattore.

    Durante la campagna elettorale del 2007, MW è considerato da Libération e Le Nouvel Observateur tra gli intellettuali che sostengono Nicolas Sarkozy. Dice di essere d’accordo su alcuni temi del candidato UMP, come la meritocrazia.

    Nel febbraio 2010, interviene su Libération a proposito della polemica che oppone Claude Lanzamann e Yannick Haenel su Jan Karski.
    1 Qlikes
    06/04/2017 17:57
Enregistré

Licence CC-By-SA
La traduction sera préservée dans son intégralité sur le site translat.me. Sur Wikipedia, la traduction pourra être éditée et éventuellement modifiée.

annuler